La voie des oracles, Thya par Estelle FAYE

Bonjour tout le monde, je vous retrouve aujourd’hui pour vous faire la chronique du livre que j’ai terminé la semaine dernière, si vous nous suivez sur Instagram, vous en avez déjà entendu longuement parlé en Story et dans les posts. Il s’agit de la voie des oracles écrit par Estelle FAYE et édité chez Scrineo. Je vous parle aujourd’hui du premier volume, Thya.


La Gaule, au début du cinquième siècle après Jésus-Christ.
Cerné par les barbares, minés par les intrigues internes et les jeux malsains du pouvoir, l’Empire romain, devenu chrétien depuis peu, décline lentement.
Dans une villa d’Aquitania, perdue au milieu des forêts, vit Thya, seize ans, fille du général romain Gnaeus Sertor. À cinq ans, elle a manifesté pour la première fois des dons de devin. Mais dans l’Empire chrétien, il ne fait plus bon être oracle, et à cause de ce secret qu’elle doit garder, Thya est devenue une adolescente solitaire, à l’avenir incertain.
Lors d’une des visites en Aquitania, Gnaeus tombe sous les coups d’assassins à la solde de son fils Aedon qui souhaite s’emparer de son siège au sénat. Il est ramené à la villa entre la vie et la mort et Thya cherche dans ses visions un moyen de le sauver. Son don lui permet d’apercevoir la forteresse de Brog, dans les montagnes du nord, là où, autrefois, Gnaeus a obtenu sa plus grande victoire contre les Vandales. Elle comprend alors qu’elle doit s’y rendre et s’enfuit dans la nuit.

Sa route sera pavée de rencontres, Enoch, un jeune et séduisant barbare, ou encore un faune, un être surnaturel issu du monde païen, et Thya va évoluer et découvrir un monde en mutation qui n’est pas exactement celui que lui décrivait son père…


IMG_20180906_112438.jpg

 C’est la première fois que je lis Estelle Faye, je ne regrette absolument pas, la plume et fluide et facile, ce qui est très agréable, on se laisse tranquillement emporté par les événements et c’est reposant. Cette auteure française touche a énormément de genre différentes, toujours dans les univers de la SFFF, on la découvre ici dans une sorte de peplum fantastique, c’est très original et l’intrigue est très plaisante. Nous retrouvons d’ailleurs tout de suite dans cette intrigue cette aura de désenchantement, de mélancolie, pesante signifiant l’arrivée imminente de la fin d’une époque, la chute d’un monde, relatif à la fin de la période romaine.

Nous héroïne poursuit sa quête se rendant sur les lieux où son père s’est illustré lors d’une grande bataille à la forteresse de Brog. Cependant, même à la fin de se premier tome, on n’obtient pas beaucoup de réponse quant aux objectifs que doit atteindre notre héroïne, cette histoire étant une trilogie, j’imagine que nous aurons davantage de réponse dans la suite.

Cette dernière, Thya est très attachante, elle est naïve, propre à sa vie de recluse, elle n’a pas rencontré beaucoup de monde jusqu’à présent, restant calfeutrer dans sa résidence d’Aquitaine. Elle est pourtant très intéressante et j’ai suivi ses actions avec beaucoup d’attention. J’ai hâte de poursuivre avec elle cette aventure qu’elle tente de mener à bien.

L’univers qui est développé ici est très complet, très bien détaillé et grandement réaliste, ça m’a réellement plus. Je m’y suis immergé avec une grande facilité et on ne souhaite plus vraiment s’en séparer une fois le roman terminé, dommage pour moi, le volume deux n’est pas encore entre mes mains mais ça ne saurait tarder. J’ai d’autant plus apprécié cet univers par le fait qu’il se déroule pendant la fin de la période romaine, on y découvre aussi une culture très riche illustré par la présence de dieux antiques et créatures fantastiques tels que des faunes, dryades… Etant réellement passionnée par le monde des créatures fantastiques et la mythologie, cet univers m’a comblé au plus haut point.

Cette œuvre classé fantasy, frôle et empiète également sur le young adult, malgré tout, nos héros sont très jeunes, à peine des adolescents qui sont très souvent confrontés à des ennemies tout aussi jeunes, ce qui réduit l’impact de certaines scènes à mon sens. La romance qui y est développé est très bien mené, bien développé, cependant, elle ne m’a pas particulièrement touché, j’attends de voir comment tout cela sera développer dans le prochain volume.

Pour conclure, j’ai réellement apprécié cette œuvre, un univers dense et riche en description, en détails. Une écriture fluide et agréable. Une intrigue qui tient en haleine. Cependant certaines actions n’ont pas eu un réel impact sur moi alors qu’il s’agissait clairement de point clefs de ce premier tome. De la même manière, on peut noter quelques petites erreurs de mise en scène au niveau de l’univers développé. En définitif, j’ai beaucoup aimé, j’ai découvert une nouvelle auteure française, une couverture à tomber par terre et une suite qu’il me tarde de découvrir.

Publicités

2 commentaires sur « La voie des oracles, Thya par Estelle FAYE »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s