Seven Deadly Sins par Nakaba Suzuki

Coucou, vous ! Je vous retrouve aujourd’hui pour vous parler manga. Avec Aurélie, il nous arrive d’en lire régulièrement, nous tenons donc à partager avec vous, nos découvertes et nos coups de cœur. De plus, dans beaucoup d’entre eux sont développé des univers fantaisistes ou fantastiques, parfois très bien développé. Il y a déjà quelques mois, j’ai commencé une nouvelle série manga qui fait fureur en ce moment, autant au Japon qu’en France, étant un gros coup de cœur pour moi, je te tenais à vous en parler dans un article. Il s’agit du manga Seven Deadly Sins, de son nom japonais Nanatsu No Taizai réalisé par Nakaba Suzuki et préédité depuis 2012 dans le célèbre magazine japonais Weekly Shonen Magazine. Il y a 28 tomes paru en France actuellement chez Pika édition (qui a également édité le cébèbre Fairy Tail de Hiro Mashima, ou encore xxx Holic des CLAMP pour ne vous citer que deux exemples).  Dans le top 10 des meilleures ventes de mangas au Japon à la mi-2018, Seven Deadly Sins se classe en troisième position, après One Piece et Shingeki No Kyojin (l’attaque des titans de son nom français) avec 2 769 915 exemplaires vendus. Ce n’est que vous vous montrer l’ampleur du phénomène.

cof

L’histoire débute lorsque les chevaliers renversent le royaume et prennent le pouvoir ! La princesse Elizabeth Liones parvient à fuir le château et se met en quête de réunir les sept péchés capitaux. Ces derniers étaient les chevaliers sacrés les plus puissants du royaume, cependant ils furent condamnés il y a 10 ans pour autre trahison. Considéré comme étant dangereux et cruels, ils ont pour l’heure disparus et personne ne sait où ils se trouvent. Dans sa quête, Elizabeth va faire la rencontre de Meliodas, un jeune garçon possédant une grande force et Hawk, un cochon qui parle, c’est à ce moment là que démarre une grande aventure pleine de magie et de combats épiques!

Seven_Deadly_Sins_logo_manga_fr

Nous retrouvons ici Elizabeth qui se voit fuir son royaume pour rechercher l’aide nécessaire pour porter secours à son peuple et arrêter les chevaliers sacrés avant qu’ils n’aillent trop loin dans leur rébellion. Le premier point que j’ai vraiment aimé dans ce manga est le fait que l’intrigue ne met pas cinquante ans à s’installer, on entre directement dans l’action, on apprend les faits au fur et à mesure par les interactions des personnages et c’est ça qui est bien! C’est d’ailleurs un autre point que j’ai aussi beaucoup apprécié et que vous aurez l’occasion de découvrir par vous même si vous vous lancez dans la lecture de ce merveilleux manga. Les personnages ici ont déjà un passif, ce qui est agréable, c’est que l’on découvre les personnages en cours de route. Ils ont déjà effectué de nombreuses actions en dehors du manga. Chose qui nous est révélé au compte gouttes de temps à autres, que ce soit lors de conversations entre les protagonistes ou l’hors de petit hors-série, et c’est toujours très bien amener. Notamment vis à vis des sept péchés capitaux qui se connaissent depuis déjà au moins dix ans et qui ont vécu de nombreuses choses ensemble avant d’avoir été séparé. Apprendre une anecdote sur tel ou tel personnage peut surgit à tout moment et vient enrichir ce que nous savons déjà. Grâce à cela, nous avons ici des personnages très complet, qui ne démarrent pas en bas de l’échelle en gros néophytes de la vie (comme dans pas mal de shonen xD) mais qui sont plutôt en progression constante. Au fil des premiers tomes, on constitue rapidement une intrigue solide, posant des bases importantes dès le début, pas de quête secondaire ou autre, on est directement plongé dans le cœur du conflit. Cependant, loin d’être retranché dans un genre sinistre ou morose, seven deadly sins regorge d’humour, que ce soit par la personnalité des personnages (le côté « légèrement » perverti de Meliodas) ou Hawk, le cochon qui parle et mascotte de la série qui a lui seul forme un gag permanent, un petit bijou ce cochon! Tout n’est pas tout rose pour autant, les chevaliers sacré ne sont pas là pour laisser Elizabeth et Meliodas mener leur quête tranquillement, l’action ne manque vraiment pas. Les scènes de combat sont d’une belle qualité tant est si bien qu’il nous est impossible de décrocher de notre lecture. Bref, vous l’aurez compris, pour moi ce manga est un véritable coup de cœur! Le tome 28 étant sorti très récemment, je peux vous dire que l’histoire gagne en maturité, en enjeux et en contenu. On y découvre le passé plus ou moins difficile de chaque personnage (parfois on en viendrait presque aux larmes), une quête principale rondement bien mené avec des quêtes secondaires qui sont en lien et qui apporte une véritable valeur ajouté à l’intrigue, des scènes de combat à couper le souffle et des révélations/actions inattendues qui sauront toujours plus vous surprendre. Une petite merveille. Si vous avez l’occasion de le lire n’hésitez surtout pas, foncez!

cof

Je ne tiens pas à vous spoiler même si je vous avoue pouvoir vous parler de ce manga pendant de longues heures tellement il me plait. Je me suis énormément attaché à chacun des personnages, tous étant à la fois touchant et drôles, on partage leurs joies, leurs peines et leurs colère, on soutient leurs convictions et on souhaite les voir atteindre leurs objectifs.

Connaissez-vous déjà ce manga? Si oui, dites-moi si vous avez aimé, dites-moi où vous en êtes dans l’intrigue, je vous répondrai avec grand plaisir. Sur ce, je vous laisse et je vous souhaite une excellente journée!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s