EKHÖ, MONDE MIROIR

Bonjour, Je vais vous présenter aujourd’hui EKHÖ, monde miroir tome 1. Il s’agit d’une BD d’heroic fantasy publié chez Soleil en 2013. Eh oui je ne vous présenterais pas que de la nouveauté ici, les classiques aussi sont important. D’ailleurs vous pouvez aussi retrouver ses BD dans d’autres formats mais celle-ci seront en noir et blanc et plus en couleur.

Avant de vous parler de la BD, je vais commencer par vous présenter rapidement l’auteur, le dessinateur et la coloriste. Pour le scénario, c’est Christophe Arleston qui se charge du projet. Eh oui le grand Christophe Arleston !!! Bon si vous ne le connaissez pas encore c’est un auteur français qui a créé Troll de Troy et Lanfeust de Troy qui sont certainement ses œuvres les plus connus à ce jour. Si vous êtes un grand fan d’Alessandro Barbucci vous aurez sûrement reconnu son style graphique et si vous n’y connaissez rien pas de soucis. Il s’agit d’un illustrateur italien qui est surtout connu pour Skyll doll et Monster allergy. Et pour finir les présentations, Nolwenn Lebreton est la coloriste du projet, elle a souvent travaillé avec Christophe Arleston pour des projets tels que Lanfeust et Gnomes de Troy.

Fini les présentations,  je vais à présent vous parler de la BD.

Couv_184627.jpg

L’histoire commence à bord d’un avion qui est en direction de New York. Nous y rencontrons les protagonistes principaux, Fourmille une jeune étudiante et Yuri son voisin de siège. Tout se passe au mieux jusqu’à que Fourmille aperçoive un écureuil qui lui adresse la parole et l’informe de la mort de sa tante. De part ce fait elle devient la seule et dernière héritière en vie. L’animal lui demande si elle accepte ou non l’héritage de la défunte. Fourmille accepte et c’est alors qu’un éclair vient frapper l’avion, prise de frayeur elle attrape le bras de Yuri et tous deux se retrouve propulsé dans EKHÖ, un univers parallèle identique au nôtre à deux trois détails près. A EKHÖ il n’y a ni avion, ni taxi, ni d’électricité mais bel et bien des dragons, des dinosaures et des êtres appelés Preshauns ressemblant comme deux gouttes d’eau à des écureuil. Ces derniers semblent même détenir le pouvoir sur EKHÖ. Une fois posé à terre Fourmille devra se décider, accepte t-elle oui non non ce fameux héritage.

Je ne vous en dit pas plus  concernant l’introduction de cette BD et je vous laisse découvrir cet univers aussi fantastique que drôle et décalé. C’est ce qui m’a beaucoup plu dans celle oeuvre, les personnages présent dans ce premier tome sont également très attachant. Mon avis sur cette BD est totalement positif, j’aime l’univers fantastique, le visuel qui est pour moi très important (C’est ce qui me permet de m’immerger totalement dans une BD) est génial. D’ailleurs cela m’a rappelé l’univers de Dinotopia, le film qui correspond parfaitement à l’univers de EKHÖ. Après,avec les éditions soleil, nous avons toujours le droit à de magnifiques graphismes. Cependant, certaines choses peuvent déplaire, rien n’est parfait après tout, comme les nombreux stéréotypes et attentes physiques faites sur les femmes. Elles sont représentées avec beaucoup de formes, de fortes poitrines et des tailles de guêpes… C’est un phénomène qui revient assez régulièrement chez Soleil, heureusement je ne m’en formalise pas. Je n’ai pas réellement de mauvais points à souligner dans ce tome introductif. J’attends de voir comment l’histoire vas se dérouler par la suite.

je vous souhaite de bonnes découvertes et de bonnes lectures.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s