La fille de braises et de ronces de Rae CARSON

Bonjour à tous, je viens aujourd’hui inauguré la partie critique littéraire du blog. Pour ce faire, je vais aujourd’hui vous parler de la trilogie La fille de braises et de ronces écrite par Rae Carson. On traite ici de fantasy, voir même d’héroic fatasy.


Princesse d’Orovalle, Elisa est l’unique gardienne de la Pierre Sacrée. Bien qu’elle porte le joyau à son nombril, signe qu’elle a été choisie pour une destinée hors normes, Elisa a déçu les attentes de son peuple, qui ne voit en elle qu’une jeune fille paresseuse, inutile et enveloppée… Le jour de ses seize ans, son père la marie à un souverain de vingt ans son aîné. Elisa commence alors une nouvelle existence loin des siens, dans un royaume de dunes menacé par un ennemi sanguinaire prêt à tout pour s’emparer de sa Pierre Sacrée. Délaissée, humiliée, la princesse devra s’affirmer au milieu des intrigues de la cour, du grondement d’une guerre inévitable et des mirages de l’amour. Il lui faudra puiser en elle le courage nécessaire à sa survie et à celle de son peuple. Accepter enfin d’être l’Élue de son propre destin…


cof

Dans ce récit Rae Carson nous entraine dans un monde crée de toutes pièces où la magie existe. L’auteur nous propose une héroïne peu conventionnelle, désintéressé par sa destinée et plutôt rondelette. Au revoir les clichés de la princesse parfaitement manucuré, on se retrouve avec un personnage tout à fait crédible qui sait évoluer tout au long de l’intrigue. Ce qui est, à mon sens, un des principaux point fort de cette histoire. Détentrice de la pierre sacrée, Elisa est destinée à faire de grandes choses, cependant, il s’agit là d’une vie qui ne l’intéresse guère jusqu’à ce que ces parents décide de l’unir au souverain d’une autre contrée. Trop peu de place pour l’ennui, ce livre bien qu’introductif regorge d’actions et de péripéties qui font savamment avancer l’histoire.


 » La flamme de la bougie vacille. Avec ses pages froissées la scriptura sancta gît sur mon lit comme un vieu mouchoir. A force de me prosterner sur les dalles, je commences à avoir mal aux genoux et la pierre sacrée à mon nombril est parcourue de frissons. Pourvu que le roi Alejandro de Vega, mon future époux, soit vieux, moche et gros. »


L’auteur maitrise sont monde et sait en faire bon usage! Narrer l’intrigue du point de vue d’Elisa fait qu’on s’y attache rapidement, malgré ses gros défauts, grâce à ça, on ne peut voir que plus facilement son avancé et sa prise de conscience. De plus les personnages secondaires sont également bien développés, même ceux n’apportant pas de gros changement à l’histoire, ça nous permet d’avoir une certaine profondeur dans l’intrigue. L’histoire et riche mais pas pesante. Et croyez moi, la suite de cette saga n’en est que meilleure! Un conseil, si vous lisez le tome un, prévoyez-vous la suite sous le coude, vous en aurez bien besoin!

 

 

Publicités

2 commentaires sur « La fille de braises et de ronces de Rae CARSON »

  1. J’ai terminé le deuxième tome y’a pas très longtemps ! J’ai beaucoup aimé les deux premiers tomes et j’espere grandement que la suite sera aussi bonne 🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s